Quel avenir pour le tourisme médical post COVID 19?


Le virus COVID-19 affecte directement et/ou indirectement chaque destination de tourisme médical. L’analyste des soins de santé, Ian Youngman, fait valoir que « s’attendre à ce que le flux de voyageurs médicaux revienne où il était peut être une erreur stratégique et tactique majeure. »

C’est pourquoi, le moment est venu d’élaborer différents plans pour attirer des patients internationaux.

La réaction naturelle des pays, des prestataires de soins de santé et des entreprises de tourisme médical serait d’attendre les événements jusqu’à ce qu’ils reviennent à la normale.Mais s’attendre à ce que le flux de voyageurs médicaux revienne où il était auparavant peut être une erreur stratégique et tactique majeure. Dans quelle mesure votre pays a-t-il été touché, ce que votre gouvernement a fait ou n’a pas fait, et la vision du risque post COVID-19 peut fortement influencer la vision que pourrait avoir le touriste médical de votre pays au cours des prochaines années. Par exemple, les gens voudront-ils toujours parcourir de longues distances ou préféreront-ils des voyages plus courts ? Voudront-ils quitter leurs pays ?

Planifiez l’avenir maintenant

C’est maintenant le moment de planifier l’avenir. Vous avez le choix entre ne rien faire, quand les choses redeviendront normales, continuez votre travail comme avant ou bien vous pouvez prendre du temps pour planifier comment vous pouvez encourager votre pays, organisation, agence ou fournisseur de soins de santé à faire venir des voyageurs médicaux (anciens et nouveaux clients) en 2021 et en 2022.


Propositions du WTTC

Le Coronavirus met en danger jusqu’à 50 millions d’emplois dans le secteur du tourisme, selon le World Travel & Tourism Council (WTTC). Lorsque le moment sera venu, le WTTC et le secteur privé mondial seront prêts à aider et à soutenir les gouvernements et les pays pour lesquels les répercussions seront assez importantes. Le WTTC demande qu’une série de mesures soient prises pour permettre une reprise rapide du secteur une fois que le COVID-19 sera sous contrôle. Il offrira son soutien à tous les gouvernements et a fait quelques suggestions :

  1. Améliorer la facilitation des voyages. Supprimez ou simplifiez les visas dans la mesure du possible, réduisez les coûts et améliorez les délais de traitement lorsque cela est possible, acceptez les autres visas lorsque cela est approprié et introduisez des technologies plus efficaces pour un voyage fluide et sécurisé.
  2. Supprimer les barrières. Veiller à ce que les barrières inutiles soient supprimées ou assouplies pour alléger la pression dans les ports et les aéroports et mettre en œuvre des visas de travail flexibles pour l’industrie dans certains pays, en particulier dans l’hôtellerie et les voyages organisés.
  3. Assouplir les politiques fiscales. Réduire et supprimer les taxes de voyage qui augmentent le coût du voyage, par exemple les droits relatifs aux passagers aériens et les taxes d’aéroport, de port et d’accueil partout dans le monde.
  4. Introduire des incitations. Introduire des secours et des incitations pour soutenir la continuité des activités des entreprises, qui ont été les plus négativement affectées par le virus. Les PME, en particulier, mettront plus de temps à se redresser.
  5. Augmenter les budgets et affectez des ressources à des fins de promotion, de marketing et de développement de produits dans les destinations, lorsqu’elles seront prêtes à accueillir de nouveau, les visiteurs. Le WTTC recommande le renforcement de partenariats public-privé (PPP) et d’une plus grande coopération internationale pour répondre et surmonter les défis rencontrés par le secteur lors de la reprise après le COVID-19.Le secteur du tourisme a fait ses preuves en matière de résilience face aux crises et cette capacité de rebond s’est considérablement améliorée ces dernières années.

Planification du tourisme médical

Contrairement aux problèmes relatifs aux voyages causés par des raisons politiques, le terrorisme, les événements météorologiques ou les grèves, le problème COVID-19 est un problème médical. Il sera beaucoup plus difficile pour le tourisme médical de récupérer que pour les autres secteurs touristiques. Les hôpitaux, les cliniques et les agents peuvent être en mesure d’utiliser des techniques de marketing modernes pour encourager les nouveaux clients et les anciens clients. Mais ils ne peuvent le faire que si les clients se sentent en sécurité lorsqu’ils voyagent dans leurs pays. Les gouvernements et les organisations nationales / régionales de promotion du tourisme médical devront travailler dur et dépenser de l’argent pour s’attaquer aux problèmes suivants :

  • Petit marché mondial. Le marché des voyages médicaux devrait être plus petit en 2020 et 2021, de sorte que les clients du tourisme médical auront un large choix de destinations. Les organisations devront déterminer comment maximiser l’effet de leurs dépenses de marketing pour s’assurer d’obtenir une part du «gâteau» du tourisme médical.
  • Un changement permanent ? La grande inconnue est de savoir si tout changement dans le comportement des clients du tourisme médical sera permanent ou temporaire. Vont-ils chercher à voyager à l’intérieur du pays ou dans les pays voisins plutôt que de prendre des vols long-courriers ? Tout plan que vous faites doit inclure des allocations pour différents résultats à plus long terme.
  • Maximisez vos dépenses. L’industrie du tourisme médical a de nombreux exemples de dépenses de marketing au mauvais endroit (par exemple, tactiques de promotion des pistolets à dispersion, stands d’exposition ou participation à des conférences inconnues sur la «santé internationale»). Mais ces dépenses atteignent-elles le consommateur final ? Utilisez-vous toujours des sites Web obsolètes et des brochures imprimées, alors que la plupart du monde est passé à différentes options en ligne pour rechercher des traitements ? Êtes-vous toujours en train de blogguer, lorsque les concurrents ont des applications, des photos Instagram et des téléconsultations à distance ?
  • Marché cible. Les marchés cibles que vous avez sélectionnés dans votre plan 2020 sont-ils les bons objectifs à atteindre maintenant ? Il est facile de s’enfermer dans l’habitude de cibler ce qui était le meilleur marché il y a cinq ans, plutôt que de chercher ce qui sera le meilleur marché dans un an. Découvrez les opportunités par pays, lieu, âge et toute une série d’autres facteurs.
  • Votre offre. Votre offre est-elle ciblée, logique et réaliste, ou plus l’équivalent d’essayer de toucher une petite cible avec un fusil de chasse ? L’offre vous convient-elle maintenant ainsi qu’à vos clients potentiels ?
  • Restez informés. En plus de lire IMTJ, utilisez-vous des recherches à mises à jour produites par votre pays et d’autres ? Il existe de nombreux «rapports de copier-coller» sur le marché qui utilisent des chiffres historiques mais offrent peu ou pas d’analyses pour l’avenir.
  • Accréditation. Certaines organisations d’accréditation du tourisme médical suggèrent que l’accréditation soit la réponse pour attirer des patients internationaux et certains gouvernements semblent contrôler les agents du tourisme médical en introduisant l’accréditation. Si l’accréditation peut aider à améliorer le niveau des hôpitaux et des cliniques, rien ne prouve cependant que l’accréditation à elle seule apporte une solution, à elle seule. Il est probable que le voyageur médical moyen se préoccupe moins de savoir si son agent de voyage médical possède ou n’a pas de certificat, et se demande plus s’il est bon marché et efficace.

Méfiez-vous d’une solution standard

Il n’y a pas de plan simple de récupération standard que vous pouvez adopter après le COVID-19. Des solutions sur mesure pour les destinations de voyage médical sont désormais essentielles. Le COVID-19 fera passer le tourisme médical dans la mesure où, ce qui fonctionne et fait de l’argent pour le pays A, n’aura aucune pertinence pour le pays B à adopter. Si vous voulez planifier pour 2021 et commander votre propre stratégie de recherche, vous devez allouer suffisamment de temps pour déterminer en détail ce que vous en attendez. Il faudra ensuite plus de temps à un bon analyste pour élaborer le meilleur plan d’action pour votre destination. 

 

Traduit de l’article original de l’IMTJ disponible ici: https://www.imtj.com/articles/will-patients-come-your-medical-travel-destination-post-covid-19/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *